Accès "payant" au vaccin contre Covid-19 : l'ACAJ demande au ministre de la santé de faire appel à l'IGF pour une enquête sur les fonds perçus

Catégorie
Image
Me Georges Kapiamba, coordonnateur de l'ONG ACAJ
Me Georges Kapiamba, coordonnateur de l'ONG ACAJ

Par G.T

L'association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ) demande au ministre de la santé d'éclairer l'opinion sur "les incongruités" de nature à éloigner la population de la vaccination pourtant présentée par le Chef de l'État comme l'un des moyens efficaces pour rompre la chaîne de transmission.

Cet appel fait par l'ACAJ au patron de la santé intervient après les résultats d'un monitoring réalisé par l'ONG de défense des droits de l'homme sur l'accès des Citoyens congolais aux vaccins contre la Covid-19. 

" En effet, ledit monitoring révèle que contrairement aux déclarations du Gouvernement présentant la campagne vaccinale contre la Covid-19 comme gratuite, elle est en réalité payante et exclut de ce fait tous les congolais lambdas incapables de débourser les montants exorbitants exigés ici et là", peut-on lire dans un communiqué publié ce jeudi. 

Et de rajouter : " L'Institut National de Recherche Biomédicale (INRB)spécialisé en la matière, exige à chaque candidat à la première dose des vaccins actuellement disponibles le paiement de USD 30".

Par ailleurs, l'ACAJ demande au ministre de faire cesser les perceptions des iniques qui ne visent que l'enrichissement indu de quelques centres hospitaliers ce, au détriment de la population.

Indignée par cette façon de faire, l'ONG ACAJ demande au ministre de diligenter une enquête aux fins de s'assurer de l'affectation de tous les fonds déjà perçus dès lors qu'il est de notoriété publique que ces vaccins sont un don offert à la RDC. 
À ce propos l'IGF pourrait utile être mise à contribution, conclut-elle.