Tête-à-tête Tshisekedi-Kagame ce mercredi à Luanda: après des accusations mutuelles, place au dialogue

Catégorie
Image
[ photo d'illustration]
[ photo d'illustration ]

Par Gabin K.

Félix Tshisekedi et Paul Kagame, Présidents respectivement de la RDC et du Rwanda, deux pays qui se regardent en chien de faïence depuis le regain de violence en mai dernier dans le Nord-Kivu, vont se rencontrer ce mercredi 6 juillet 2022 à Luanda sous l'égide du Chef de l'Etat angolais João Lourenço

La situation sécuritaire à l'Est de la République Démocratique du Congo sera au centre de cette rencontre entre Tshisekedi et Kagame. Le premier accuse le second d'appuyer militairement les rebelles du M23 pour agresser la RDC. Le second qualifie ces accusations de fuite de responsabilité et pointe le doigt les FARDC qui agiraient en complicité avec des groupes armés pour écumer la paix à l'Est du pays de Tshisekedi.

Ces accusations mutuelles a engendré des tensions diplomatiques entre Kinshasa et Kigali et donné lieu à des fortes décisions de part et d'autres en signe de mécontentement et de protestation. Le mini-sommet de Luanda, convoqué à l'initiative de l'Angolais Lourenço, qui en est le médiateur, sera l'occasion de mettre les points sur les i et d'avancer on ne peut plus vers une solution efficace à l'instabilité sécuritaire sur le territoire congolais.

Félix Tshisekedi, qui visiblement continue de croire à une résolution pacifique du différend qui oppose Kinshasa et Kigali, a accepté de s'envoler dans la soirée de ce mardi 5 juillet pour la capitale angolaise en compagnie du VPM aux Affaires étrangères, Christophe Lutundula, et de son mandataire spécial Serge Tshibangu.

Désigné par l'Union africaine médiateur dans le conflit Kinshasa-Kigali, le Président Lourenço a la mission de permettre le rétablissement du dialogue entre les deux parties et de faire baisser la tension au sein de la sous-région.