Échanges avec la CENI : la CIME veut s'assurer de son rôle de médiation à jouer au processus électoral

Catégorie
Image
Une pose entre le rapporteur adjoint de la CENI et les membres de la CIME, lundi 18 juillet
Une pose entre le rapporteur adjoint de la CENI et les membres de la CIME, lundi 18 juillet

Par la rédaction

Le Rapporteur adjoint de la CENI, Paul MUHINDO MULEMBERI, s'est entretenu, au nom du Président Denis KADIMA KAZADI empêché, avec les membres de la Commission d'intégrité et médiation électorale (CIME), conduit par Jean AKAKIWA BAYAGO, son coordonnateur, qu'accompagnait M. Pierre Claver KALONDA DAHINIBAKO, représentant de l’Électoral institute of Southern Africa (EISA).

A l'issue de cette entrevue, le coordonnateur de la CIME  en a donné la substance.

"La visite de ce jour fait suite au rendez-vous que nous avions pris avec le Rapporteur adjoint de la CENI lors de la restitution d'une activité que nous avons organisée il y a plus d'un mois. Nos échanges ont porté sur les questions qui intéressent le fonctionnement de la CIME et aussi dans le cadre du processus électoral en cours. Notre démarche a trait au rôle de médiation que notre institution peut jouer. Dans cette optique, nous avons pu relever les aspects liés à certain discours qui se développe dans l'opinion qui ne cadre pas vraiment avec l'aboutissement heureux du processus auquel tous aspirent" a indiqué Jean AKAKIWA.

Avant de préciser : "C'est dans ce sens que nous avons décidé de l'organisation d'un atelier de planification des activités de sensibilisation, de mobilisation et bien évidemment de médiation. L'objectif est de participer à ce que les élections se déroulent de manière apaisée et que les résultats qui en résulteront ne puissent ébranler la paix sociale. C'est la tâche à laquelle se consacre la CIME qui compte renforcer son accompagnement de la CENI dans le cadre de l'accomplissement de sa mission essentielle", a-t-il conclu.

Étiquettes