Electricité: sous le leadership de Sandrine Ngalula, l'ARE dans le giron mondial des instances de régulation

Catégorie
Image
Sandrine Mubenga Ngalula, DG de l'ARE,brosse le bilan de deux ans depuis qu'elle est à la tête de cette institution publique
Sandrine Mubenga Ngalula, DG de l'ARE,brosse le bilan de deux ans depuis qu'elle est à la tête de cette institution publique

Par Serge Mavungu

La date du 17 juillet 2020 marque l'installation des animateurs de l'Autorité de Régulation du Secteur de l'Électricité de la République Démocratique du Congo (ARE) telle que voulue par le chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.  

Cette date commémorative constitue une occasion pour le DG de l'ARE, Sandrine Mubenga Ngalula et toute son équipe de présenter les étapes importantes de leur marche en vue d'une part, de consolider les acquis et, de l'autre, relever le défi d'une libéralisation effective du secteur de l'électricité en RDC.

Devant les différentes personnalités du pays, les invités de marque et la presse tant locale qu'internationale, le DG de l'ARE a déclaré que "En effet, depuis notre désignation comme Directrice Générale, nous avons travaillé pour la mise sur pied des outils nécessaires au bon fonctionnement de l'ARE".

Et d'ajouter : "Il a été question principalement, s'agissant d'un nouvel Etablissement public, de construire l'ARE sur de bases solides, tout en inscrivant son action dans une chaine de valeurs inhérentes à notre rôle de régulateur à savoir la transparence, l'intégrité et la résilience; l'enjeux majeur étant notre crédibilité et neutralité dans ce secteur électrique désormais libéralisé".

Comme vous pouvez le remarquer, a-t-elle ajouté, ARE par ses textes créateurs, assure la régulation, le contrôle et le suivi des activités du secteur de l'électricité en RDC. C'est à ce titre qu'elle a, entre autres, comme attributions:

- L'organisation et la promotion de la compétitivité du secteur privé en matière de production, transport, distribution, importation, exportation et commercialisation de l'énergie électrique dans les conditions fixées par la Loi n°14/011 du 17 juin 2014 relative au secteur l'électricité;

Emettre des Avis conforme sur chaque demande d'un permis pour exercer dans le secteur de l'électricité (Concessions, Licences et7 Autorisations); Emettre des Avis sur les tarifs applicables dans le secteur de l'electricité; Résoudre les conflits entre opérateurs d'une part et, d'autre entre fournisseurs et les consommateurs de l'électricité ou client final, avant de saisir la justice.

"À ces jours, ces attributions brièvement et sommairement présentés, ont été exercées avec la plus la grande et stricte rigueur. C'est dans ce chapitre qu'il convient de rappeler qu'au cours de cette période, une trentaine des projets, répartis sur 11 Provinces ci-après, ont été reçus et instruits à l'ARE à savoir:

Haut-Huélé; Ituri;

Kasai-Oriental;

Kasai-central;

Kongo central; et Kinshasa; 

Nord Kivu;

Lualaba;

Haut Katanga ; Mai Ndombe; et 

Sankuru", a indiqué Sandrine Mubenga Ngalula.

À l'en croire, l'ensemble cumulé de ces projets permettrait un apport énergétique de plus de 3280 MW d'ici 2030.

Dans cette perspective, a ajouté le DG Sandrine Mubenga, sept projets ont déjà reçu le quitus de l'ARE pour leur exécution, avec leurs cahiers des charges spécifiques respectifs.

Dans son segment affaires économique et tarification, plusieurs dossiers tarifaires ont été déposés à l'ARE pour avis sur la révision des tarifs ou l'approbation des nouveaux tarifs. Seuls six dossiers ayant respecté les règles en la matière, en particulier les principes de vérité des prix, d'égalité, équité et non transférabilité des charges ont reçu l'Avis favorable de l'ARE dont la teneur a été envoyée aux ministres en charge de l'Economie nationale et de l'Electricité pour approbation.

Au cours de ses deux années d'existence, a-t-elle renseigné, à l'issue d'importants travaux de réhabilitation, ARE a réaménagé et équipé son siège permanent, désormais situé aux 3ème et 4ème Etages de l'Immeuble Royal, sur le Boulevard du 30 juin dans la Commune de Gombe.

"Pendant cette même période, nous avons également initié une série de contact au niveau international et régional pour affirmer la place de l'ARE/RDC dans ce cercle compétitif. C'est dans ce Cadre que l'ARE a été accepté comme membre à part entière des organisations internationales et régionales ci-après : REGULAE FR, Energy Regulators Association of East Africa (EREA), et Regional

Association of Energy Regulators for Eastern and Southern Africa (RAERESA). Les Experts de l'ARE ont contribué efficacement aux travaux et ateliers organisés par ces organisations, sans omettre plusieurs formations en renforcement de capacité, notamment sur les principes fondamentaux de la régulation, la tarification dans le secteur de l'électricité ainsi que la protection des consommateurs", a-t-elle déclaré.