Afrique: pour défaut de paiement de côtisation, la RDC réduite au silence à la 33ème session de la CAFAC

Catégorie
Image
Le ministre des Transports, Chérubin Okende et les experts de la RDC participent à la 3 ème session de la CAFAC
Le ministre des Transports, Chérubin Okende et les experts de la RDC participent à la 3 ème session de la CAFAC

Par Gabin K.

En marge des travaux de la 33ème session plénière de la Commission africaine de l'aviation civile (CAFAC), déroulés du 1er au 3 décembre 2021 à Kigali, la RDC a été réduite au silence. Motif: défaut de paiement de cotisation depuis plusieurs années.

Aussi, le pays de Tshisekedi, pour la même cause, a été privé de son droit de vote, ayant ainsi été réduit au simple rôle d'observateur. Conséquence: lors des débats aux grands enjeux en plénière, ses experts ont tout simplement regardé les autres discuter sans intervenir.

Une autre conséquence fâcheuse: la RDC, en dépit de ses ambitions, n'a pu glaner le moindre poste au sein du bureau exécutif de la CAFAC, dont les membres ont été votés au dernier jour des travaux.

Pendant ce temps, la République du Congo (Brazzaville) a raflé l'organisation de la prochaine session et la RCA élue vice-président du bureau pour le compte de l'Afrique Centrale.

Au terme de ces assises, ayant réuni les délégués de plus des 50 États membres de la CAFAC, le ministre Congolais des Transports, Chérubin Okende, mouillé, a lancé un appel à la prise de conscience nationale afin d'éviter la honte au pays en se mettant en ordre de cotisation.

Étiquettes