RDC: Gustave Lozolo, conseiller de Fatshi, brillle par son immoralité, il séquestre et viole Anny Kanima

Catégorie
Image
Palais de la nation [ photo d'illustration ]
Palais de la nation [ photo d'illustration ]

Par Gabin K.

Un conseiller du Président Félix Tshisekedi a été l'auteur des délits passibles d'emprisonnement, à en croire une correspondance de la famille Tshijiba adressée au Chef de l'Etat. Il s'agit de Gustave Luzolo qui clame haut et fort être un proche collaborateur du Chef de l'Etat sans pouvoir incarner la moralité qui va avec ce statut.

La correspondance, écrite le 14 septembre dernier, dénonce "l'immoralité" et le "comportement délictuel" de Gustave Luzolo et l'accuse d'"enlèvement, séquestration, viol, incitation à la prostitution et détention illégale du passeport et de la carte d'électeur" d'une certaine Anny Kanima Tshijiba. Les faits se sont produits le dimanche 12 septembre 2021.

Que s'est-il passé ce jour-là? L'auteur de la missive, se présentant comme le grand-frère de la "victime", raconte: "M. Luzolo a sollicité une rencontre avec ma petite sœur Kanima Anny dans un hôtel de la place, faisant valoir sa qualité de conseiller à la présidence de la République, va confisquer le passeport et la carte d'électeur pour contraindre ma petite sœur à passer toute la nuit à satisfaire ses envies sexuelles".

Et de poursuivre: "la fille ne sera de retour dans la famille pour quelques heures que le lundi 13 septembre 2021 vers 11h du matin avant de s'échapper sur demande pour rejoindre son bourreau M. Gustave Luzolo".

Depuis lors, Anny Kanima est portée disparue, selon son grand-frère et sa famille reste convaincue qu'elle "ne peut que la retrouver entre les mains de M. Luzolo ayant le contrôle sur elle".

La famille Tshijiba rapporte en outre que "les biens de la victime, dont le passeport, sa carte d'électeur ainsi que l'un de ses téléphones, se trouvent à ce jour entre les mains de l'épouse de M. Luzolo, qui les a retrouvé dans le véhicule de son mari et par la suite le bourreau demanda à son épouse de les brûler pour effacer les traces de son forfait".

Comment a-t-elle appris cela? La famille fait savoir: "dans la recherche, une personne ayant des liens avec l'épouse de votre conseiller va nous joindre sur les réseaux sociaux pour nous fournir des plus amples détails sur ce qui s'était passé".

Au regard de ce forfait, la famille Tshijiba, outre l'implication du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi, sollicite que son conseiller, Gustave Luzolo, "subisse la sanction ayant la même proportion que ses crimes teintés d'une immoralité sans précédent"

L'histoire, en attendant d'être tirée au clair, jette un énorme discrédit sur l'honneur du Président Félix Tshisekedi et le prestige de tout son cabinet, sapant, au passage, les efforts que ne cesse de fournir le premier des Congolais pour promouvoir la femme congolaise.