ONU-Retrait de la candidature de la RDC : «le Gabon nous a humilié sur deux fronts », estime Seth Kikuni

Catégorie
Image
Félix Tshisekedi à l'ONU cool
Félix Tshisekedi à l'ONU cool

Par la rédaction

Les réactions continuent à tomber après le retrait de la candidature de la RDC au conseil de sécurité de l’ONU.  Seth Kikuni, candidat malheureux à la dernière présidentielle, pense que cette décision est une humiliation.

« Conseil de Sécurité: La RDC contrainte de retirer sa candidature au profit du Gabon. L'union africaine a rappelé au président en exercice les limites de son pouvoir. Un mauvais calcul diplomatique, conséquence des décisions unilatérales. Le Gabon nous a humilié sur deux fronts », peut-on lire sur le compte twitter .

Dans une correspondance rendu publique ce lundi 07 juin, le Vice-premier ministre, ministre des Affaires Étrangères a porté à la connaissance de l'opinion tant nationale qu'internationale que le Président de la République démocratique du Congo (RDC) et Président en exercice de l'Union Africaine Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, après concertation avec certains de ses pairs d'une part, et, le Président de la Commission de l'Union Africaine de l'autre part, a pris la décision de retirer la candidature de la RDC des élections pour un siège de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2022-2023.

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a pris l'option de reporter la candidature de la RDC à ce poste pour la période 2026-2027 afin de renforcer l'unité du continent et de préserver  climat de fraternité entre l'Afrique centrale.

« Le Gouvernement de la République démocratique du Congo exprime toute sa gratitude à tous les pays partenaires qui lui avaient assuré de leur ferme soutien à ce vote pour leur attachement à la RDC », peut-on lire dans ce communiqué.

Le Gouvernement de la RDC confirme, par ailleurs, qu'il va honorer les engagements pris dans le cadre de ces élections et espère que ceux qui ont l'ont soutenu, lui témoigneront du même soutien à sa candidature pour la période 2026-2027 lors des élections qui se tiendront en 2025