Attaques rebelles sur les positions de l'armée : les FARDC dénoncent le soutien de Paul Kagame au M23 malgré le cessez-le-feu

Catégorie
Image
Le porte-parole des FARDC, le général Kasonga
Le porte-parole des FARDC, le général Kasonga

Par Fadi Lendo

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ( FARDC) a , dans un communiqué signé le jeudi 01 décembre par le Général- Major Sylvain Ekenge , accusé le M23 d'avoir attaqué leurs positions dans la journée du 01 décembre à Kalima au moment où " le cessez-le-feu malgré la feuille de route contraignante du Mini-sommet de Luanda du mercredi 23 novembre 2022. 

Le Porte-parole militaire des FARDC a fustigé le fait que le Rwanda et le M23 sont en train de saboter toutes les décisions prises par les Chefs d'État en continuant à renforcer leurs positions dans le territoire de Rutshsuru. 

L'armée Congolaise a , en outre, accusé les rebelles du M23 d'avoir massacré 50 civils mardi dans l'Est de la République Démocratique du Congo précisément à Kishishe, un village situé à environ 70 Km au nord de Goma dans le Nord- Kivu.