Attaque d'un convoi des casques bleus à Beni : un mort enregistré, la MONUSCO veut une enquête conjointe avec les autorités congolaises

Catégorie
Image
Bintou Keita lors du point de presse hebdomadaire de la Monusco à Kinshasa
Bintou Keita lors du point de presse hebdomadaire de la Monusco à Kinshasa

Par la rédaction

La mission onusienne en RDC déplore l'attaque, ce mardi matin, de son convoi à Beni dans la province du Nord-Kiv. Un mort a été enregistré au cours de cet incident survenu au moment où de retour d'une patrouille , les Casques bleus, escortés par les FARDC, ont été assaillis par des manifestants à coup de jets de pierres. "Des tirs de sommation ont permis de se frayer un chemin", explique la MONUSCO dans son communiqué publié dans la soirée.

Elle estime par ailleurs qu'une enquête conjointe avec les autorités congolaises permettra de déterminer les circonstances de ce décès regrettable. Par ailleurs, la mission onusienne fait remarquer que les attaques contre les Casques bleus impactent négativement sur les appuis multiformes que ces derniers fournissent aux Forces de défense et de sécurité congolaise.

" Affaiblir la MONUSCO , c'est renforcer les forces négatives qu'elle combat avec ses partenaires congolais ( FARDC et PNC ). Au quotidien , la Mission est mobilisée aux côtés des populations civiles , victimes des attaques des groupes armés afin d'appuyer l'État congolais pour la stabilisation de l'Est du pays".  

La MONUSCO réitère sa détermination à poursuivre son mandat d'appui aux Forces nationales de défense et de sécurité pour la protection des civils en RDC .

Étiquettes